18.2 C
Nice
jeudi, 18 août 2022
Accueil Mon côté pro Conseiller en bilan de compétence : quelle formation suivre ?

Conseiller en bilan de compétence : quelle formation suivre ?

Un conseiller en bilan de compétence est un professionnel qui a pour but d’analyser et d’évaluer les compétences professionnelles et personnelles d’une personne. Il a également pour rôle d’évaluer les aptitudes et les motivations d’une personne. Pour pouvoir exercer dans ce domaine, vous devez impérativement suivre une formation.

Quel diplôme pour devenir conseiller en bilan de compétence ?

La formation pour devenir conseiller est généralement accessible aux personnes qui ont un niveau bac+5 en certaines spécialités. Vous pouvez avoir :

  • un master en psychologie,
  • un master en sociologie,
  • master en science sociale
  • master en ressources humaines
  • master en science de gestion.

Il faut suivre une formation pour devenir conseiller en bilan de compétences

La durée d’une formation en conseiller en bilan de compétence dépend du lieu de formation. Vous trouverez des formations de cinq jours, de trois jours ou de deux. Qu’elle en soit le nombre de jours, vous obtiendrez à la fin de la formation un certificat. Le programme de la formation est réparti en quatre ou cinq phases.

La première phase

Elle est basée sur la découverte du métier de bilan de compétence. Au cours de cette phase, vous allez :

  • découvrir le bilan de compétence,
  • avoir une présentation de l’historique du bilan de compétence,
  • l’importance de la réforme de la formation professionnelle continue
  • les modalités de financement
  • le profil du conseiller en bilan de compétence
  • le cadre de la déontologie de la formation
  • définition des compétences clé de ce métier.

L’identification des étapes préalables à l’accompagnement

Cette phase est répartie sur trois séquences. Le premier qui consiste à s’approprier la démarche d’accompagnement, la deuxième est basé sur l’appréhension de la bonne posture du conseiller. Enfin la dernière séquence sur l’engagement du bénéficiaire. 

La phase trois : conduire l’accompagnement en bilan de compétences

Cette étape de la formation est divisée en deux parties : la démarche d’accompagnement et l’investigation de la personnalité. La démarche d’accompagnement consiste à l’élaboration du portefeuille de compétences et à l’accompagnement du bénéficiaire. Et un apprentissage sur les outils appropriés pour faciliter l’accompagnement. En ce qui concerne l’investigation de la personnalité, elle a pour objectif de formaliser une situation professionnelle idéale et de conseiller sur les fondamentaux des outils de candidature.

Finaliser le projet de la personne accompagnée

Cette dernière phase se déroule en trois étapes : l’élaboration du projet professionnel réaliste et motivant. Le cadrage du projet, le déclinement d’un plan d’action pour favoriser sa mise en œuvre. Enfin un test final pour évaluer les acquis du stagiaire.

Quels sont les objectifs  et les prérequis pour suivre cette formation ?

Bien que certains diplômes soient nécessaires pour accéder à cette formation, vous devez au moins avoir une expérience dans la conduite d’entretien. Cela sera un plus qui vous permettra de mieux appréhender cette formation. Cette formation a pour but de former les participants de telle sorte qu’à la fin de la formation il soit capable de s’approprier la méthodologie. De plus, à la fin de cette formation, l’apprenant sera à mesure d’identifier l’ensemble des étapes du procès d’accompagnement, de se positionner correctement face à son bénéficiaire. Il sera capable de manipuler les outils pour les maîtriser lors des accompagnements. Il sera également à mesure de rédiger une synthèse du bilan de compétence. Enfin, il sera capable d’assurer toutes les démarches administratives nécessaires au bon déroulement de l’accompagnement.

Par ailleurs, le salaire d’un conseiller en bilan de compétence varie d’un secteur d’activité à un autre. Généralement, son salaire varie entre 2000 et 2400 euros par mois. Plus il acquiert de l’expérience, plus son salaire sera appelé à augmenter et il peut ouvrir son propre cabinet et s’établir à son propre compte. 

Conclusion

Pour devenir conseiller en bilan de compétence, il faut avoir au moins le niveau bac+5 dans certaines spécialités. Ensuite, il vous faudra suivre une formation répartie sur quatre phases en quatre ou cinq. C’est à la fin de la formation que vous allez obtenir un certificat qui vous permettra d’exercer en tant que conseiller en bilan de compétence.

Assurance RC Pro : comment l’obtenir ?

L'assurance responsabilité civile est obligatoire pour de nombreux auto entrepreneurs et PME en fonction de leur profession et fortement recommandée dans tous les cas....

Quels sont les caractéristiques du meilleur hébergeur ?

Vous avez besoin d'un hébergement web qui réponde aux attentes des utilisateurs de votre site internet tout en facilitant sa gestion et sa maintenance....

Plaque professionnelle : ce n’est pas de la publicité

Je sais que les plaques professionnelles donnent souvent un aspect très luxueux. Ce n’est pas grave, c’est simplement pour ajouter une bonne dose de...

Qui utilise un tampon encreur?

Si vous avez besoin d’un tampon encreur, vous avez le choix entre le commander sur internet ou alors dans une boutique spécialisée. Généralement ce...

Imprimer en ligne : Ce que je vous recommande afin de vraiment gagner du temps dans votre travail

Chers lecteurs, je vous retrouve sur mon blog (où vous êtes de plus en plus nombreux à me lire et je vous en remercie)...

Loi Sapin : comprendre une loi avant de la critiquer

Je m’intéresse généralement à tout ce qui se passe non seulement au gouvernement mais aussi au Parlement. Abonnée à la newsletter du Journal Officiel,...

Le tampon encreur: il est difficile de s’en passer

J’utilise mon tampon encreur au moins 20 fois par jour alors c’est pour vous dire que je ne saurais plus m’en passer. Je suis...

Formation coaching lyon : intense et efficace

Je voulais absolument vous recommander une expérience que j'ai eu la chance de faire le mois dernier. Disons que je viens de commencer quelques...